Josiane Serre

👩‍🔬Josiane Serre (1922–2004), Chimiste et mentor pour des générations de normaliennes

Josiane Serre

Reçue en 1940 au baccalauréat de lettres et au baccalauréat de sciences, son goût pour la chimie se développe pendant qu’elle est en classe préparatoire au lycée Fénelon à Paris.

Elle est admise à l’École normale supérieure de jeunes filles (ENSJF) qu’en 1944. Elle en sort agrégée en 1948 et commence par enseigner en lycée, n’obtenant un poste dans l’enseignement supérieur qu’en 1950 comme enseignante à l’ENSJF.

Elle effectue sa recherche en chimie expérimentale sur les dérivés terpéniques. Un grave accident de laboratoire en janvier 1952 l’oblige à se réorienter vers la chimie quantique.

Elle est alors accueillie à l’Institut du radium dans le groupede Chimie quantique de Bernard et Alberte Pullman : ceux-ci fondèrent à cette époque le champ de la chimie quantique.

Le thème de recherche de Josiane Serre était les composés acétyléniques, dont la forme rectiligne est simple seulement en apparence.

En plus de son activité de chimiste, reconnue aux plans national et international, Josiane Serre a été professeure et directrice (1974) de l’ENSJF jusqu’à la fusion de cette École en 1985 avec l’ENS masculine de la rue Ulm.

Elle a constamment encouragé les « normaliennes » élèves de l’ENSJF à postuler dans le monde universitaire aux mêmes postes que leurs homologues masculins ; elle a consacré de grands efforts pour multiplier leurs débouchés.

Source:

L’Archicube, Revue de l’Association des anciens élèves, élèves et amis de l’École normale supérieure, vol.1, juillet 2006, p. 64 à 93

Hello ! Je fais des portraits de femmes scientifiques sur Twitter et ici pour permettre de partager le travail de ces femmes trop souvent méconnu.

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.